La grand-mère de La Boum te souhaite une bonne rentrée

Cher lecteur,

Nous sommes de retour et tu nous as manqué tout l’été. On a pensé à toi quand on lu ce superbe article du New York Times qui propose une analyse de tous nos messages automatiques d’absence, les comparant à des “mini essais autobiographiques”. En as-tu paramétré un, toi aussi, cet été ? Nous oui, mais on s’est juré de ne plus jamais le faire, convaincues par l’auteure de l’article. Cette dernière explique que ces messages ne servent finalement qu’à simuler son importance, et ne sont en plus respectés par personne.

Depuis, elle a décidé de ne plus jamais justifier ces délais de réponse. Imposer son rythme, prendre possession de son temps, c’est peut-être là l’ultime transgression. C’était déjà le conseil que donnait Sénèque au jeune gouverneur de Sicile Lucilius, il y a environ 2000 ans : “Reprends possession de toi-même : le temps qui jusqu’ici t’était ravi, ou dérobé, ou que tu laissais perdre, recueille-le et ménage-le (…) Empare toi de toutes tes heures. ”

Oui, chez les Journalopes, on adore lire Sénèque, et on te le conseille. Il est réconfortant et inspirant comme la grand-mère de La Boum, en version philosophe. On conseille aussi le livre de Sophie Fontanel, la journaliste mode qui raconte dans Une apparition comment elle a cessé de se teindre les cheveux pour les laisser blancs. Elle explique qu’elle a mis “cinquante trois ans pour découvrir le lien entre indulgence et courage. Qu’être doux envers soi peut se révéler un héroïsme.” Avoir le courage d’assumer douceur et lenteur, dispersion et procrastination heureuse, voilà tout ce qu’on te souhaite cette année.

Nous avons aussi de bonnes nouvelles à t’annoncer ! Non, on ne sera pas chroniqueuse sur C8 aux côtés d’Hanouna (pourtant les nouilles dans la culotte, c’est notre truc), ni sur RTL, France 2 ou LCI. Nous lançons un podcast consacré aux masculinités. Pour comprendre la domination masculine, il faut comprendre comment se fabriquent les hommes et ce sur quoi se construit la virilité. On y parlera donc de séduction, de paternité, de filiation, de viol (hélas), des pères et de leurs fils, des hommes entre eux, de sport et de sexe, d’émotion, de modèles masculins, de masculinisme… En un mot, on va poser Les Couilles Sur La Table. On te donne rendez-vous sur Binge Audio le 14 septembre pour écouter le premier épisode. Les Journalopes sortent aussi leur tout premier livre le 9 octobre prochain, 20 recettes pour conclure. Parce que rien ne nous ferait plus plaisir que de t’aider à choper.

On en profite aussi pour te dire que Les Journalopes ont un an. Merci, c’est grâce à toi. Merci de nous lire cher lecteur, on espère grandir encore longtemps à tes côtés. Tu nous connais, on compte bientôt fêter ça. Le temps de (presque) toutes nous réunir pour souffler cette première bougie et on te communique la date. 

On t’embrasse, pour ça, on aura toujours le temps,

Share your thoughts